Accroc et papillon...1

Publié le par Dan Rodgerson

Voici un texte écrit à partir du thème proposé par la petite fabrique d'écriture.

 

accroc et papillon 01

 

Lundi

 

Ernest Galuchat vient prendre son service au 3ème niveau en sous-sol de l’Administration. Il est 7h57. Ernest Galuchat a 37 ans et a accédé depuis 13 jours au rang de second sous-secrétaire chargé de la Refonte Administrative. Il se met au travail sans tarder. Il sait exactement ce qu’il doit faire. Un message envoyé la veille sur son téléscripteur à bande passante 3 KHz lui a fixé son planning hebdomadaire. Ce matin, Ernest Galuchat est seul dans le bureau qu’il occupe avec Monsieur Mantelet. Il ne comprend pas.


A 9h58, Monsieur Patère, son supérieur direct, entre. Sans saluer, il lui dit :

« Votre collègue, Monsieur Mantelet est appelé à d’autres fonctions. Son remplaçant arrive. En attendant, vous continuez votre travail tel que défini. »


Monsieur Patère jette un regard circulaire dans la pièce, passe une main gantée sur le bureau, observe ses doigts et ajoute :

« Pensez à réparer cet accroc à votre veste. Nous nous devons d’être impeccables. »


Il sort, toujours sans saluer. Il est 10h02. Ernest Galuchat reste à regarder la porte qui s’est refermée dans un « cloc » discret. Sa position n’a pas changé. Son crayon est à 5 cm du formulaire B52 ter qu’il était en train de corriger. Il se dit :

« Monsieur Patère porte un nœud papillon vert d’eau ce matin. »

Il repense à Monsieur Mantelet et à sa phrase de vendredi :

« Un nœud, je sais ce que c’est. Mais pourquoi papillon ? »

 

A suivre

 

Commenter cet article

Adamante 21/02/2011 12:09


Il semble y avoir un petit parfum "Maupassant" qui pointe le nez derrière tout cela, mais pas de précipitation, il me faut lire la suite, ce qui ne manquera pas d'arriver. J'ai du retard à
rattraper.


Dan Rodgerson 23/02/2011 10:15



Maupassant a du se pencher sur moi lors de la rédaction. Il faut dire qu'il m'accompagne depuis longtemps et de temps à autre je retourne dans son univers.



Snow 15/02/2011 02:18


Qu'on ne se demande pas pourquoi il ne vole pas. Le noeud, bien sûr. Cling cling du polar dans la tête. Salut Dan!


l'oeil qui court 14/02/2011 22:06


Il est 22h03. J'ai inversé la procédure préconisé. A 22h01, j'écrivais le commentaire du chapitre 2. Que va dire la patère qui pend au mur. Son papillon va-t-il virer au rouge ?